- Moi - (car il faut bien en parler à un moment donné)

 

nom olivier

pseudo hoe(isme)

profession enseignant

âge est-ce bien raisonnable ?


 

j'aime ma fille & mon O - ma famille - mes amis - la photographie - mon appareil photo - ma GoPro (directement liée à mes amis) - les pommes (à manger et sur mon matos) - le cinéma en VO - ma maison - les frites de ma grand-mère - le coca light de marque - voyager au bout du monde - les repas - les sorties - l'UrbEx -  inviter du monde chez moi - la tarte aux pommes de mon autre grand-mère - mes collègues (certains) - parler anglais - l'Asie - cuisiner - me réveiller, me lever pour ouvrir la fenêtre puis me recoucher - le café de marque (what else?...) - l'après sport - me préparer à regarder un bon film - découvrir des lieux inconnus - le BBQ au sarment - le Petit Journal - m'occuper de mon potager en été - les séries TV - mes élèves (certains) - faire rire - le rhum - Frédéric Lenoir - le vin - la philosophie bouddhiste - rendre service à quelqu'un - surprendre - les BD de Guy Delisle - les mangoustans - Louis de Funès - le melon - le Geocaching - organiser un voyage - tondre mon jardin - Bill Bryson - la roquette - les éclairages extérieurs chez moi l'été - qu'on aime ce que je fais - la musique du Buddha Bar - le café especial de mon père - les réunions de famille...

j'aime pas le cinéma "intello" à quelques rares exceptions près - les gens imbéciles qui ne savent pas de quoi ils parlent mais en parlent quand même ("ah, t'es prof...") - me sentir forcé - les gens qui s'incrustent - le dentiste - le dimanche soir - Johnny Hallyday - la trahison - les menteurs - les voleurs - ne pas avoir d'horaire - le goût fraise dans les aliments (mais j'aime la fraise) - faire pleurer quelqu'un - payer pour certaines choses comme les autoroutes (cf "les voleurs", "me sentir forcé") - le café aux USA - la mièvrerie - les gens trop sûrs d'eux - l'égocentrisme - certains accents régionaux - ne pas comprendre un mot en anglais - les trous dans les chaussettes - la culpabilité - être tête en l'air - m'inquiéter pour la santé de mes proches - la dépendance - devoir faire du sport - me faire traiter de geek - suivre le troupeau - TF1 - avoir tort, et m'en rendre compte - les parents d'élèves (certains) - les gens qui disent "je ne suis pas raciste, mais..." - voir des gens tristes et ne rien pouvoir y faire - les bruits de mastication - la maladie - qu'il ne reste qu'un yaourt à la fraise dans le frigo - faire le ménage - les odeurs de cuisine sur les vêtements - avoir un animal domestique - perdre du temps - l'odeur d'un feu de cheminée l'hiver...


pourquoi hoe(isme) ?  Longue histoire. Pour faire court, c'est un pseudo qui me correspond "à la lettre près" et je me ferai un plaisir de vous l'expliquer en détail si vous me le demandez. Ça se prononce à l'anglaise :  /hoe - iz - mii/  et non à la française, ce qui pourrait évoquer une sorte de religion, de philosophie inconnue (m'a-t-on dit), bien que cela me plaise aussi. Quoi ? Mystique, moi ?

pourquoi ce site ?  Parce que j'aime la photo et j'aime mes photos. Je ne suis pas pro, juste amateur et conscient de l'être. Je n'y connais d'ailleurs pas grand-chose en technique, les calculs m'ennuient profondément. Je suis plutôt instinctif et j'apprends à faire en observant, sur le tas. Pas la méthode la plus rapide mais la mienne. 

On m'a dit que mes photos étaient jolies et je suis parfois d'accord ! Donc je les montre, simplement. De la même manière qu'on aime cuisiner un bon plat à ses amis autour d'une table un soir d'été... sans nécessairement se prendre pour Bocuse. Si les gens aiment, tant mieux, sinon, tant pis, ils passent. J'espère juste provoquer quelques sentiments positifs au détour d'un cliché ou d'une vidéo, montrer la vie à ma manière, peut-être même faire découvrir des lieux que certains ne verront jamais.

Pour finir, les photos de ce site datant d'avant 2013 ont été prises avec un bridge dont je tairai le nom... d'où la médiocre qualité.

Si vous aimez ce site, retournez-moi le plaisir et laissez-moi une bafouille dans les commentaires au bas des articles (ou en bas de celui-ci), ça sera sympa.

Olivier

 

- C'est quoi, l'UrbEx ? -

UrbEx = Urban Exploration, exploration urbaine, visite de friches.

L'exploration urbaine est une activité consistant à visiter des lieux construits par l'homme, abandonnés ou non, en général interdits d'accès ou tout du moins cachés ou difficiles d'accès. (Wikipedia)

 

J'ai découvert cette activité il y a longtemps sur internet mais je n'avais jamais véritablement considéré la pratiquer pour de vrai.

Je ne suis qu'un amateur une fois de plus,  et je poursuis ma découverte de ce monde clandestin à travers les divers sites que je peux trouver sur la toile. L'activité est donc naturellement illégale et encourt des risques de diverses natures : 

- juridique : l'infiltration (comprendre : pénétrer sur une propriété privée ou publique sans autorisation) avec ou sans effraction est passible de sanctions.

- physique : les lieux étant la plupart du temps délabrés, on n'est jamais à l'abri d'une mauvaise chute ou d'un effondrement. Le bon sens prime...

- sanitaire : beaucoup d'anciens bâtiments sont encore bourrés d'amiante. Et suivant la nature des lieux, l'explorateur peut se retrouver en contact avec des gaz toxiques ou explosifs, voire même dans des sites extrêmes (Pripyat en Ukraine, mon rêve!) des substances ou objets radioactifs.

- autre : il est toujours possible de faire une mauvaise rencontre : voisin curieux et armé jusqu'aux dents, chien de garde, vigile, police, marginaux...

Evidemment, je noircis le tableau. C'est néanmoins une activité très excitante qui me met en transe dès que nous trouvons un nouveau spot. Quelle jubilation de préparer tout le matériel (appareils, batteries, trépieds...) et partir découvrir un nouveau bâtiment, chargé d'histoire et figé dans le passé... 

L'"ennemi" de l'explorateur est le curieux, voire l'autre explorateur. Les règles implicites de chaque visite sont : ne pas partir seul, ne pas s'infiltrer par effraction, ne rien voler ni dégrader, et ne pas (trop) divulguer ses spots, afin de ne pas entraîner trop de visites qui pourraient dégrader le lieu davantage. L'explorateur se doit d'être un courant d'air : entrer, visiter, peut-être photographier, puis disparaître. Nous nous efforçons de respecter ces règles. Nous pouvons déplacer un objet, ouvrir une porte pour un meilleur cliché, mais rien de plus. Tout est sanctuarisé. 

Le problème vient du caractère clandestin de la chose : il est quasi-impossible d'obtenir les bonnes adresses facilement puisque rien ne s'ébruite vraiment (à part pour les grands spots connus). Jusqu'à présent, nous connaissions déjà tous ceux que nous avons explorés. Un seul nous a été soufflé par un ami. C'est également pour cette raison qu'ils ne seront pas identifiés sur ce site : pour conserver un semblant d'anonymat. Si par hasard vous-même connaissez un spot susceptible de nous intéresser, n'hésitez surtout pas à m'envoyer un Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., je vous rapporterai de jolis clichés en remerciement !

 

- C'est quoi, le Geocaching ? -

 

Logo Geocaching Stacked MuddyBootBrown

 

Le Geocaching  (qui se prononce /géo-caching/ et non géocatching) est une activité de plein air consistant à retrouver dans la nature, à l'aide d'un GPS ou d'un smartphone, des contenants (les "géocaches") cachés par d'autres personnes. Ces boîtes peuvent être de n'importe quelle taille et renferment souvent de petits trésors à échanger entre géocacheurs, et toujours un petit carnet pour s'inscrire come découvreur de la cache.

Le tout n'est pas tant dans la valeur du "trésor" découvert que dans sa recherche. Les géocacheurs dissimulent souvent des caches dans des emplacements qui leur sont importants et qui reflètent un intérêt spécial ou une habileté du propriétaire de la cache. Ces emplacements peuvent être divers : dans un parc, au terme d'une grande randonnée, sous l'eau ou dans un tronc d'arbre. Et le plus fun, c'est que cette chasse au trésor est mondiale ! La plus proche de vous peut être au coin de la rue, la plus éloignée en Nouvelle-Zélande ou au Canada (allez jeter un coup d'oeil sur la carte mondiale des géocaches).

Pour vous lancer dans l'aventure, il faut créer un compte gratuitement sur le site officiel geocaching.com. Sélectionnez la langue en haut à droite, puis vous déterminez la cache que vous voulez trouver, notez les coordonnées GPS et c'est parti ! Selon le degré de difficulté du terrain, la taille de la cache et la présence d'énigme ou non, c'est une activité qui peut s'adresser à la fois aux enfants et aux adultes. Ma fille en rafole ! Le prétexte étant encore une fois de faire une sortie, voir un beau paysage, un lieu unique, jouer à l'aventurier et une fois que vous avez trouvé la cache, identifiez-vous sur le carnet qui se trouve (le plus souvent) à l'intérieur, ou au moins sur le site, dans votre compte.

Certains peuvent aussi y insérer des objets voyageurs, qui sont numérotés par le site et que leur cacheur veut faire voyager autour du monde avant de les récupérer. L'objet étant numéroté et identifié à chaque découverte, le propriétaire peut à tout moment savoir dans quel coin du monde il se trouve, c'est un concept tout bête mais vraiment génial !

Bref, en espérant avoir suscité un début d'intérêt pour l'activité, je vous laisse découvrir les lieux découverts alors qu'on cherchait ces fameuses boîtes. Le Géocaching nous a fait voyager jusqu'en Birmanie, quand même ! Notre pseudo sur le site : O2.

 

statististiques au 14 juillet 2014 : 15 caches trouvées sur 17.

 

- Ma Liste -

Si vous connaissez Pentax, le mien, vous l'aurez déjà entendu parler de "sa" liste dès qu'on parle d'une destination qu'il aime. "Ah, ça aussi, c'est sur ma liste !"

C'est pas bête de se faire une liste. Ou du moins de la coucher sur papier, ou sur écran. Car en fait, tout le monde a sa petite liste mentale des lieux qu'il se doit de visiter avant de quitter ce bas-monde. Et pourquoi ne pas la dévoiler, voire la partager? Avec un peu de chance, les gens pourraient même rajouter des lieux uniques dans les commentaires, auxquels je n'aurais pas pensé ou que je ne connaîtrais pas ! Voici donc ma Liste (Les lignes barrées sont évidemment les destinations déjà connues). Ouverte.

 

Asie : 

  • Temples d'Angkhor, Cambodge
  • Vietnam (Baie d'Along, vallée de Bac Son)
  • Grande Muraille, Chine
  • Mausolée de l'Empereur Qin (armée de terre cuite) à Xian, Chine
  • Tibet, Chine
  • Citée interdite, Chine
  • Bagan, Birmanie
  • Montagnes de chocolat, Philippines
  • Cultures de riz en terrasse, Banaue, Philippines
  • Les Cercueils Suspendus, Sagada, Philippines
  • Népal
  • Inde (Sud-est, Nord, Taj Mahal)
  • Place rouge, Moscou, Russie
  • Lac Baïkal, Russie

Océanie:

  • Ayers Rock, Australie
  • Sydney, Australie
  • Grande barrière de corail, Australie
  • Nouvelle-Zélande
  • Ile de Pâques

Amérique

  • Canada (Montréal, St-Laurent)
  • Machu Picchu, Pérou
  • Désert d'Uyuni, Bolivie
  • Amazonie
  • Grand Canyon, USA
  • Sequoia National Park, USA
  • Los Angeles, Las Vegas, USA
  • San Francisco, New-York, Washington, USA
  • Bayous de Lousiane, USA
  • Devil's Tower, Wyoming, USA

Europe

  • Islande (grottes glacières, volcans, baleines)
  • Château de Neuschwanstein, Bavière
  • Versailles, France
  • Paris, France
  • Mont Saint-Michel, France
  • Corse, France
  • Londres, Royaume-Uni
  • Ecosse, Royaume-Uni (Loch Ness, Hebrides, Mur d'Adrien)
  • Irlande, Royaune-Uni (Connemara)
  • Chaussée des Géants, Irlande du Nord, Royaume-Uni
  • Italie (Rome, Venise, Naples, Pompei)
  • Randonnée sur l'Etna, Sicile
  • Fjords de Norvège, aurores boréales
  • Pripyat, Tchernobyl (Ukraine)

Afrique

  • Victoria Falls, Zambie/Zimbabwe
  • Chutes de Maletsunyane, Lesotho
  • Algérie (Constantine, désert)

Proche et Moyen-Orient

  • Petra, Jordanie
  • Pyramides de Gizeh, Egypte
  • Jerusalem, Israël

Cercle Arctique

 

Demande d'information

 

vente

 

 

Pour toute demande d'information, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Merci de votre visite et votre intérêt !